PLAISANTERIES PHILOSOPHIQUES (?)
 

POURQUOI LE POULET A-T-IL TRAVERSE LA ROUTE ?



 
 
 
 
 
 
 
 

RÉPONSE LITTERAIRE

GEORGES PEREC : L'animal quasi-volant, l'idiot, n'apparaît pas dans La Disparition. Bon gros chapon, il franchirait, sans courir, un noir bord du trottoir pour un but inconnu. Coq amoindri, il fondrait dans la nuit, haïssant sa mutilation.
<<Bouillons, courts-bouillons, cuissons au four, jurait-il : autant d'assassinats au nom du soi-disant bon goût ! Maudit soit Brillat-Savarin ! Faut-il rôtir pour son malin plaisir ? bouillir pour sa satisfaction ? souffrir pour assouvir sa pulsion ?

Non ! Partons au loin, d'un pas hâtif. Franchissons la Via Appia ! Ici-bas, un vagabond vaut plus qu'un chapon>>.

Qui saisira ma disparition ?
 

REPONSES PHILOSOPHIQUES

LE PROFESSEUR, perplexe et après mûre réflexion : Pour aller de l'autre côté, sans doute ?

SOCRATE, encore jeune, naïf et mécaniste malgré l'enseignement de l'Etranger : Parce "que l'espèce volatile est seule à partager avec l'espèce humaine le lot d'avoir deux pieds" (Le Politique, 266 e).

SOCRATE, dans la maturité et en guise d'introduction, découpant le sujet comme une volaille dont on respecte les articulations : <<Divin Gallinaceus, tu dis que le poulet a traversé la route, mais qu'entends-tu au juste par poulet ? Et qu'est-ce qu'une route ? Est-il seulement possible de la traverser ? J'avoue ma perplexité, mais je suis sûr que tu m'éclaireras, toi, le grand expert ès aviculture. Si tu sais tout du gallinacé, je sais seulement que je ne sais rien de cette volaille, ni d'ailleurs du canard, de l'ibis et de tout ce qui porte plume, poil, écaille ou quelque apparence que ce soit. Mais par le chien, j'y songe ! Si le poulet ne fait pas de secret pour toi, t'y connais-tu seulement en fait de voies, routes et chemins ? J'aperçois  Théodromon qui revient de la palestre. Il est expert ès infrastructures - c'est du moins ce qu'on prétend... Heureux présage : les dieux nous l'envoient. Sans doute veulent-ils que nous débattions de ce poulet qui, je te l'avoue, Gallinaceus, dépasse mon entendement. N'est-ce pas le moment opportun d'en dialoguer ?

CRITON : Assurément, Socrate.
HERMOGENE : Les dieux parlent par ta bouche.
CRITOBULE : Vraiment, tu es inspiré.
ALCIBIADE : Comment ne pas t'approuver, cher maître ?
MENEXENE : C'est une idée géniale
DITHYRAMBIQUE : idem, etc.

PHEDON : Tu sais que je te suivrai jusqu'au bout, Socrate !
MENON : Tu pourras interroger mon esclave : il connaît la réponse !
PROTAGORAS : Moyennant quelques drachmes, je vous révélerai ma profonde pensée : l'homme est la mesure du poulet, de son mouvement et de son repos.
XANTHIPPE : Socrate, si toi et ton poulet vous obstinez à passer route et nuit dehors, tu verras demain de quel bois je me chauffe !>>

SOCRATE, guilleret, après 18 heures de dialogue ayant laissé ses interlocuteurs fourbus, pantois et aphones : <<Amis de la sagesse et sages amis, nous n'avons pas résolu l'aporie du poulet, tant s'en faut : il faudrait être téméraire pour prétendre le contraire. Reste qu'<<à l'imprévu et aux poulets, les dieux livrent passage>> et que ce n'est pas en vain que nous avons dialogué. Si nous ne savons toujours pas ce qui a conduit ce satané gallinacé à se prendre pour Hermés, vivant dieu des voyageurs et des voleurs, nous avons progressé tant l'esprit se bonifie par la philosophie, la pensée avec autrui qu'est le dialogue et le dialogue avec soi-même qu'est la pensée. Ne savons-nous pas enfin ce que sont un poulet, une route, et dans quelle mesure l'un, plumé ou déplumé, peut traverser l'autre, avec ou sans obstacle, et ceci, sans voler mais en s'appuyant sur ses seuls ergots par lesquels sa bipédie se distingue spécifiquement de l'humain - même s'il subsiste entre nous d'importantes divergences sur la nature du poulet en soi et de son mouvement... Ce n'est pas là une mince avancée ! Retrouvons-nous demain pour en dialoguer>>.

SOCRATE (à l'article de la mort, ayant bu la ciguë et se remémorant ce dialogue majeur que d'aucuns prétendent apocryphe) : <<Criton, dit-il, nous sommes redevables d'un coq à Asclépios ! Vous autres, acquittez ma dette ! N'y manquez pas>> (Phédon, 118 a). Sur ces paroles, Socrate passa de vie à trépas. Son ultime pensée avait été pour Gallinaceus.
 

PLATON : Le poulet a traversé la route parce que son Idée contemple le Bien.

ARISTOTE :  L'Idée du poulet ? Et pourquoi pas celle de l'ergot ? Plus simplement, le poulet actualise sa  puissance de traverser la route. C'est dans sa nature comme le prouvent les poulets d'Athènes, de Crète, de Stagire et les <<poulets de l'Indus>> écrasés sur la route par les éléphants d'Alexandre.

DIOGENE LE CYNIQUE : Si ce bipède est déplumé, c'est l'homme de Platon.
 

ZENON d'ELEE : Le poulet voulait rattraper la tortue, mais il ne l'a pas pu. Il est resté cloué sur place.

HERACLITE : Le poulet ne traverse jamais deux fois la même route.

CRATYLE : Ni même une seule fois !
 

PYRRHON : Rien ne prouve que ce poulet, dont nous ignorons tout, ait traversé la route,  qui n'existe peut-être pas, pour un but inconnu : autant suspendre notre jugement.

EPICURE : Il cherchait le grain avec mesure, Ménécée. Qui le lui reprochera ?
 

MACHIAVEL : L'élément important, c'est que le poulet a traversé la route. Qui se fiche de savoir pourquoi ? La fin justifie les moyens !

SPINOZA : Il croit traverser librement la route parce qu'il est conscient de sa traversée mais non des causes qui l'y déterminent.

LEIBNIZ : Il y a une raison suffisante qui explique que ce poulet monadique a traversé la route ici plutôt qu'ailleurs et maintenant plutôt que demain : le monde eût été moins harmonieux s'il eût agi autrement.

DESCARTES : Qu'attendre d'autre de cette stupide mécanique ? Les horloges marquent les heures et les poulets traversent les routes.
 

FREUD : Le fait que vous vous préoccupiez tous du franchissement de la route par cet animal immature trahit votre sentiment latent d'insécurité sexuelle.

FREUD, bis : L'extraordinaire curiosité du poulet pour l'autre bord de la route exprime sa fascination névrotique pour la sexualité de ses parents, M. le coq et Mme la poule.

MARTIN HEIDEGGER : L'être-pour-la-mort du poulet s'égare sur des chemins qui ne mènent nulle part et qui, par là même, le conduisent partout où la philosophie est interpellée dans son être par l'émergence du poulet en devenir. Qu'est-ce à dire sinon que la pouléité du Dasein est en déval ?
 
 

REPONSES SCIENTIFIQUES...
 

DARWIN : Il était le plus apte...

GALILEE : Le fait que le poulet traverse la route ou que la route traverse le poulet dépend entièrement de votre référentiel.

EINSTEIN : Je suis d'accord avec Galilée et j'ajoute qu'en traversant à la vitesse de la lumière, il aurait vieilli moins vite que son jumeau resté au poulailler !

W. HEISENBERG : Si nous connaissons la vitesse du poulet, nous ne savons pas de quel côté de la route il  se tient : il l'a probablement franchie mais ce n'est pas certain !

E. SCHRODINGER : L'aspect corpusculaire du poulet nous empêche de raisonner correctement. En considérant plutôt sa nature ondulatoire, il est  possible de remplacer la notion de "Trajectoire du poulet traversant la route" par une "Probabilité de présence", plus élevée d'un côté de la route que de l'autre.

UN PHYSICIEN DES PARTICULES : Il faudrait envoyer deux poulets particulaires l'un contre l'autre à une vitesse approchant la lumière pour savoir enfin ce qu'ils ont dans les tripes !

UN GENETICIEN : On lui avait cloné des neurones de lièvre !
 
 

REPONSES DIVERSES...
 

UN FOOTBALLEUR : Je n'ai pas compris la question ??? Le poulet a marqué un but ?

BILL GATES : Je viens juste de mettre au point le nouveau Poulet Office 2000, qui ne se contente pas de traverser les routes, mais qui optimise la ponte, qui assure l'expédition virtuelle des oeufs, qui les sauvegarde dans vos dossiers  quitte à en faire parfois des omelettes (l'option norvégienne "caramailisée" est en supplément) !

TORQUEMADA  : Donnez-moi dix minutes et le poulet avouera.

RAMBO : J'en ai loupé un ?

R. NIXON : Le poulet n'a pas traversé la route, je répète, il n'a pas traversé la route.

LE SOVIET SUPREME : Aucune photo ne prouve que ce poulet ait traversé la route.

BILL CLINTON : Je jure que je n'ai jamais eu de relations avec un poulet croisé par hasard !

J. BOVE : Les multinationales programment les poulets transgéniques à traverser les routes pour les recycler en Mc Chicken !

UNE JOURNALISTE : La croisière du poulet présidentiel aurait été rémunérée par des fonds spéciaux.

UNE SYNDICALISTE : C'était le seul trajet que son entreprise lui accordait !

UNE FEMINISTE : C'est du machisme que de s'intéresser au sort des seuls poulets !

OLIVER STONE : La question n'est pas : "pourquoi le poulet a-t-il traversé la route", mais plutôt "Qui a traversé en même temps que le poulet, qui avons-nous oublié dans notre hâte et qui a pu observer le poulet ?"

ANDERSEN CONSULTING : Deregulation of the chicken's side of the road was threatening its dominant market position. The chicken was faced with significant challenges to create and develop the competencies required for the newly competitive market. Andersen Consulting, in a partnering relationship with the client, helped the chicken by ethinking its physical distribution, strategy and implementation processes. Using the Poultry Integration Model (PIM), Andersen helped the chicken use its skills, methodologies, knowledge, technology, in support of its overall strategy within a Program Management framework. Andersen Consulting convened a diverse cross-spectrum of road-analysts and best chickens along with Andersen consultants with deep skills in order to leverage their personal knowledge capital, both tacit and explicit, and to enable them to synergize with each other in order to achieve the implicit goals of delivering and successfully architecting and implementing an enterprise-wide value framework across the continuum of poultry cross-median processes.The meeting was held in a park-like setting, enabling and creating an impactful environment which was strategically based, industry-focused, and built upon a consistent, clear, and unified market message and aligned with the chicken's mission, vision, and core values. This was conductive towards the creation of a total business integration solution. Andersen Consulting helped the chicken's crossing to become more successful.

ANDERSEN (NO LONGER CONSULTING) : il n'arrivait plus à certifier les comptes de son poulailler...
 

REPONSES RELIGIEUSES, ENIGMATIQUES, SUBLIMES OU SORDIDES

BOUDDHA : Poser la question revient à renier sa nature de poulet.

MOISE : Et Dieu descendit du Ciel, et il dit au poulet : <<tu dois traverser la route>>. Et le poulet traversa la route et il jubila.

JESUS : En vérité, je vous le dis, pas un poulet ne traverse la route et n'est écrasé sans que mon Père l'ait voulu. Aussi, rassurez-vous, mes frères : ne valez-vous pas mieux que tout un poulailler ?

ZEN : Le poulet peut vainement traverser la route, seul le Maître connaît le bruit de son ombre derrière le mur...

L'EGLISE RAELIENNE : Les Martiens l'ont enlevé dans une soucoupe volante pour le cloner !

L'EGLISE DE SCIENTOLOGIE : La raison de la traversée du poulet est en vous, mais vous ne le savez pas encore. Moyennant la modique somme de 1799 euro (TTC) par séance et la location d'un détecteur de mensonges, notre analyse psychologique vous permettra de le découvrir.
 

UN GASTRONOME ayant une curieuse conception du 6e sens

BRILLAT-SAVARIN : L'exercice de la volaille rend sa chair plus onctueuse...
 

DES ENSEIGNANTS D'UN LYCEE FRANCAIS

UN PROFESSEUR DE SES, tiraillé entre les polarités économiques et sociales de sa discipline : Analyse le document d'Andersen Consulting. Confronte-le aux propos de José Bové dans l'optique de la mondialisatisation du poulet, de la performance de Gérard d'Abboville traversant l'Atlantique à la rame et  de la galère d'une société à deux vitesses. De l'holisme ou de l'individualisme, quelle doctrine rend le mieux compte de l'attitude du poulet  traversant en solo ? Selon les analyses de Max Weber, crois-tu que ses croyances religieuses exercent une influence sur son comportement ? Le poulet puritain traverserait-il la route plus efficacement que le poulet romain  ? Qu'en serait-il si l'autre bord de la route était défiscalisé ? En s'associant avec d'autres poulets, aurait-il plus de chance de traverser la route sans être écrasé ? Plus fondamentalement, quel rapport le poulet méthodologiquement individualiste entretient-il à l'institution du poulailler ? Aurait-il  intérêt à recourir à une démarche holistique pour optimiser sa traversée ? Illustre ta réponse à l'aide de courbes d'utilité en tenant compte des charges sociales, de la RTT et de l'OMC qui ne tient pas compte des poulets les moins préparés à traverser la route.

UN PROFESSEUR D'HISTOIRE-GEO : Il y a les causes profondes et les causes événementielles. La cause événementielle, c'est que le poulet a vu (ou cru voir) du grain de l'autre côté de la route, qu'il l'a traversée et qu'un terroriste serbo-croate en a profité pour l'écraser sauvagement avec sa traction-avant. Ce terroriste entendait sans doute bouleverser l'équilibre des forces en Europe (à moins qu'il ne fût un agent double de la Double monarchie oeuvrant à la manipulation des irrédentistes slovènes ? L'histoire n'a jamais tranché ce point). Mais là n'est pas l'essentiel. La cause profondede la traversée ressortit à une tendance de fond de l'histoire : l'émancipation des poulets (comme on l'a vu en ECJS à l'occasion des incivilités des gallinacés, qui abusent franchement de leurs droits en incendiant - ou même en taguant - leur poulailler), les poulets, donc, qui, malgré la servitude féodale du moyen-âge (et en s'inspirant des avancées du parti de la réforme du grain depuis Solon jusqu'à Spartacus  : votre programme de Seconde couvre ces époques, nespa ?) -, ont revendiqué et obtenu, en 1789, le droit de traverser la route et de revenir comme bon leur semblait. La Révolution française est le moment fort de cette tendance de fond, qu'illustrent aussi :

-le poulet gaulois s'exclamant : "J'invite tous les poulets libres à venir me rejoindre de l'autre côté de la route"
-les poulets est-berlinois qui ont traversé massivement la route de l'Ouest malgré la cloture du poulailler en 1961.
-Martin Luther King déclarant : "J'ai fait un rêve cette nuit, un rêve où tous les poulets, quelle que soit leur race, pourraient traverser la route sans avoir à se justifier !

En sens inverse, que pensez-vous de la longue traversée de la route par le poulet débridé de Chine en 1935 ?
 
 



Crédits : ces plaisanteries stupides circulent sur la Toile depuis bon nombre d'années. Si certains sites ont disparu, vous pouvez cependant consulter l'Association des Professeurs de Philosophie de l'Académie de Poitiers, Pourquoi le poulet a-t-il traversé la route ?, Why did the chicken cross the road ?, Philosophical Humour, Philosophers Jokes, Philosophy Jokes, un pastiche de Thomas d'Aquin (Is God made of soap ?), une parodie de Husserl, pourquoi personne ne veut jouer au golf avec un un philosophe, les différents baisers philosophiques, Proofs that p, More proofs that p, A non-philosopher's guide to Philosophical terms, et le Département de philosophie de Genève.
 

1.Christophe Paillard décline toute responsabilité quant à la paternité de ces douteuses plaisanteries qu'il se contente d'héberger, conformément  à la déclaration faite  le 1er avril 2000 auprès du Procureur du Poulailler de Bresse, territorialement compétent pour tout litige, civil ou pénal, qui résulterait du bon ou du mauvais usage, volontaire ou involontaire, que d'aucuns internautes feraient de ces plaisanteries quant à l'une ou l'autre des parties de leur corps ou du corps d'autrui (y compris les lésions zygomatiques, intercostales et autres spécifiées en clause 2, mais nonobstant les atteintes au bon goût qui relèvent de la souveraine juridiction de l'esprit).

2. Ces plaisanteries étant réservées aux seuls  individus majeurs, Christophe Paillard n'est pas responsable des dommages subis ou commis par les mineurs qui, accédant frauduleusement au site et imitant l'exemple de ce poulet irresponsable, traverseraient la route sans regarder au préalable à gauche età droite (et pas seulement d'un  côté : c'est ce que leur professeur de philosophie se tue à leur répéter, en insistant surtout sur la nécessité de regarder en face de soi) !

3. L'hébergeur des LIENS DE PHILOSOPHIE nie catégoriquement être l'auteur des dites plaisanteries et il attaquera devant la juridiction compétente quiconque insinuera, de bonne ou de mauvaise foi, le contraire,  notamment en ce qui concerne Socrate et Pérec. En ayant accédé au site, l'internaute a catégoriquement approuvé cette clause et ne saurait porter plainte contre Christophe Paillard. S'il souhaitait cependant proposer l'adjonction d'une plaisanterie intelligente (contrairement à celles ici hébergées), il peut  faire valoir ses droits en adressant courriel (ou à défaut, message par pigeon voyageur, le poulet voyageur ne valant pas grand chose), à c.paillard@wanadoo.fr.

4. Attendu que Dame veuve POULET, propriétaire exclusive des droits de la traduction du Gallinaceus de Platon  par son époux, feu l'helléniste Pierre-Marie POULET, est décédée le 1er avril 1900 suite à l'irruption terrifiante d'un véhicule à moteur de marque et de propriétaire inconnus sans que sa responsabilité ait été engagée ; que ses ayants-droit sont restés inconnus malgré les diligentes recherches en paternité de Maître Chapon  ; que Pierre-Marie POULET a exprimé le vif souhait de rendre son oeuvre accessible au plus grand nombre, quelle qu'idiote qu'elle soit ;

Il a été statué par le tribunal de la route de Bourg-en-Bresse, réuni en pleine instance le 15 août 2001, que les droits de la traduction prétendument critique et annotée de Gallinaceus étant tombés dans le domaine commun depuis le 1er avril 2001, chacun est libre d'en faire ce qu'il veut (à tous les sens du terme).
 


Retour à la page d'accueil